À propos de moi

Le temps de lecture de cet article est d'environ 5 minutes.

Petite introduction

Bonjour et bienvenue sur mon blog gishi-abroad, un blog se concentrant sur le travail d’ingénieur à l’étranger et tout ce qui gravite autour. Après 9 mois de formation au Danemark, je suis parti travailler à Séoul en Corée du Sud dans le cadre d’un VIE chez l’entreprise STMicroelectronics. Ma destination de base était Tokyo au Japon mais dû au Coronavirus, mon pays d’affectation a changé. Pour connaître plus en détails les péripéties suite à la pandémie, je vous invite à lire cet article.

Pour plus d’information sur le VIE à travers mon expérience, vous pouvez aussi cliquer ici.

Maintenant, je travaille en tant qu’employé en CDI dans la même entreprise à Séoul.

Pourquoi GISHI ABROAD ?

Le nom gishi-abroad est formé de deux mots : gishi et abroad.

  • « Gishi » est la transcription en caractères latin du mot japonais 技師(ぎし) qui signifie « ingénieur ».
  • « Abroad » est le mot anglais qui signifie « à l’étranger »

En recoupant les deux explications, gishi-abroad signifie ingénieur à l’étranger. C’est une manière d’indiquer la volonté de mon blog à permettre aux personnes de connaître l’expérience d’un jeune ingénieur travaillant à l’étranger et de faire le grand pas pour ceux qui le souhaitent.

J’ai choisi un mot japonais et anglais pour mon blog car je cherche à donner une dimension international à ce site.

Ma vie jusqu’au Baccalauréat

Je m’appelle Alexandre. Né à Paris le 16 décembre 1996, j’ai passé les 15 premières années de ma vie en région parisienne.

Dû à la mutation de mes parents dans la région de Toulon, j’ai déménagé à l’âge de 15 ans en direction de la côte d’Azur. Ce déménagement a été un tournant dans ma vie et en bien !

Je n’ai pas apprécié mon environnement en région parisienne et ce déménagement a été comme une nouvelle bouffée d’air et un nouveau départ.

Le lycée dans lequel j’ai commencé ma deuxième année était le lycée Costebelle d’Hyères. On a une vue sur la mer et des palmiers alignés à l’entrée. On se croirait en vacances. 

J’ai ensuite obtenu mon Bac S spécialité Sciences de l’ingénieur mention Très Bien dans cet établissement et je suis parti faire mes études à Sophia Antipolis à l’école d’ingénieur Polytech Nice-Sophia. Pour ceux qui ne le savent pas, Sophia Antipolis est une technopole située non loin de Nice. J’ai ainsi commencé ma vie indépendante. J’avais 18 ans.

Mes études d’ingénieurs

Je suis resté dans cette école pendant 5 ans afin d’obtenir mon diplôme d’ingénieur en Électronique spécialité Systèmes Embarqués. 

Pendant toutes ces années :

  • J’ai parfait mon anglais, et j’ai atteint un niveau C1 après 1 an en autodidacte. J’ai passé le TOEIC en 4ᵉ année et obtenu un score de 960/990.
  • J’ai réalisé un semestre en Norvège à NTNU, l’université de Trondheim, via le programme Erasmus.
  • J’ai travaillé à côté des études pour arrondir les fins de mois :
    • Employé de cantine
    • Tuteur français, anglais
    • Professeur particulier à domicile en mathématiques, physique pour les élèves de collèges et lycées.
  • Durant les étés, je faisais des jobs d’été ou des stages dans les dernières années.
  • J’ai réalisé ma dernière année en alternance chez STMicroelectronics dans le domaine du BLE (Bluetooth Low Energy) où je devais concevoir des démos pour montrer les possibilités du produit aux clients et ainsi mettre en avant la qualité de ce dernier. Cette année a été très riche et j’ai appris énormément sur la vie professionnelle et le travail en entreprise. Cette expérience m’a été très bénéfique car c’est cette alternance qui m’a ouverte des opportunités en fin d’études.
Les avantages de l’alternance

Je conseille fortement l’alternance aux étudiants ingénieurs pour plusieurs raisons :

  • C’est un excellent moyen d’acquérir de l’expérience. Et oui, les années d’alternance sont comptés comme des années de travail en entreprise, ce qui vous fera jusqu’à 3 ans d’expérience professionnelle en sortie d’école. C’est un avantage considérable par rapport à d’autres jeunes ingénieurs n’ayant pas fait d’alternance.
  • Vous gagnez de l’argent et êtes donc indépendant financièrement très tôt.

Seul point négatif :

  • Vous n’avez pas les vacances des autres élèves et devez poser des congés comme un vrai employé. Mais selon moi c’est une mince contrepartie.

Mes doutes

Durant mon alternance chez STMicroelectronics, je me posais des questions sur où je souhaitais travailler. Après 5 ans passé à Sophia Antipolis, j’avais l’impression que ma vie stagnait et que rien n’avançait d’un point de vue développement personnel. Par conséquent, bien qu’il y ait beaucoup d’opportunités à Sophia, je voulais chercher ailleurs. 

Après deux voyages au Japon, et presque 4 ans d’apprentissage du japonais en autodidacte, je connaissais le Japon en tant que touriste mais je n’avais aucune expérience en tant que travailleur là-bas, où un quotidien se forme et des amitiés aussi. Je voulais aussi prouver à travers ma propre expérience si la difficulté du travail au Japon était aussi importante que ce que les gens racontent. 

Suite à une longue réflexion, je suis arrivé à la conclusion que si je n’essaye pas, je le regretterai toute ma vie. Depuis ce jour, je me suis concentré sur des opportunités exclusivement japonaises. C’est là que l’idée du VIE a germé.

Le contrat VIE

J’ai enfin obtenu mon contrat VIE pour le Japon dans la même entreprise où j’avais fait mon alternance (c’est pour ça que pour moi l’alternance est très importante).

Mon contrat s’est décomposé comme suit :

  • 6 mois de formation intensive au Danemark dans l’équipe TouchGFX <TouchGFX link>, le produit sur lequel je travaille.
  • 18 mois sur le terrain à Tokyo au Japon pour aider les clients utiliser la solution technique.

Comme indiqué au début, tout ne s’est pas passé comme prévu. Au lieu de rester 6 mois au Danemark, je suis resté 9 mois et aucune possibilité pour me rendre au Japon. Finalement, j’ai fait le reste de mon VIE (14 mois) à Séoul en Corée du Sud.

Suite à ce changement, je me suis mis à apprendre le coréen en partant de zéro et je vous partage sur ce blog mes progrès et mes découvertes.

J’ai décidé de créer ce blog pour aider les personnes souhaitant travailler à l’étranger à faire le grand pas à travers mon expérience.

Après ce contrat, j’ai obtenu un contrat local dans la même entreprise donc je compte rester en Corée encore quelques années. Mon but maintenant est de pouvoir performer dans l’entreprise tout en continuant le chemin vers la maîtrise du coréen et du japonais ~

Quelques éléments désordonnés sur ma personnalité et mes centres d’intérêt

  • J’ai de la difficulté avec l’ironie (mais ça s’est amélioré)
  • J’adore regarder des films et des séries.
  • Fan de mangas et d’animés.
  • Fan de la culture japonaise en général.
  • Je suis très intéressé par l’Asie dans son intégralité
  • Je joue parfois aux jeux vidéo (Steam et Nintendo 3DS).
  • Ancien judoka (j’ai obtenu ma ceinture noire à 17 ans).
  • Je fait de la musculation orientée poids du corps appelé calisthenics.
  • J’adore danser (hip hop, breakdance et salsa principalement).
  • J’écoute de la Kpop, du hard rock et de la pop (mes groupes préférés sont BTS et Nickelback).
  • J’apprends le coréen et le japonais.
  • Pas très intéressé par les sports d’eau mais la planche à voile c’est sympa.
  • J’adore voyager. Je souhaite visiter tous les pays de l’ASEAN.
  • La randonnée est mon activité extérieure préférée.
  • Mon père est pâtissier, son frère est cuisinier et moi je ne sais pas cuisiner…

En espérant que vous appréciez le contenu et en vous souhaitant bonne lecture !

Pour me contacter, rendez-vous sur cette page.

Si vous êtes intéressé pour en savoir plus sur ce qui se passe en Asie en termes de technologies, vous pouvez aussi me suivre sur Instagram.

Alexandre
Alexandre

以上、see you next time

タイトルとURLをコピーしました